Bulletin épidémiologique rougeole. Données de surveillance 2019.

Publié le 19 Février 2020
Mis à jour le 19 Février 2020

Points clés

  • Entre le 1er janvier et le 31 décembre 2019, 2 636 cas de rougeole ont été déclarés (contre 2 919 cas au cours de l’année 2018), soit un taux de déclaration de 3,9 cas/100 000 habitants, avec le taux le plus élevé observé chez les enfants âgés de moins de 1 an: 42,7 cas/100 000.
  • 752 cas ont été hospitalisés (28,5%) dont 31 en service de réanimation (1,2%).
  • 184 cas (7%) souffraient de pneumopathie (dont 152 hospitalisés), et deux cas se sont compliqués d’encéphalite (dont 1 décédé).
  • 2 décès sont survenus dans un contexte d’encéphalite subaiguë à inclusions; il s’agissait de deux jeunes adultes immunodéprimés (NB : le 1er décès concernait un cas dont la date de début des signes ainsi que la survenue de l’encéphalite remontaient à l’automne 2018).
  • 86 à 88% des cas de rougeole sont survenus chez des sujets non ou mal vaccinés.
  • La circulation du virus a été observée sur la quasi-totalité du territoire (92 départements touchés) avec des foyers épidémiques principalement en Nouvelle Aquitaine, Occitanie, Pays de Loire, PACA et Grand Est. Cette année a vu aussi la reprise d’une circulation active de la rougeole dans l’Océan Indien (Réunion et Mayotte).
  • La France est le pays européen ayant notifié le plus de cas de rougeole à l’ECDC en 2019, suivi de : la Roumanie (1706 cas), l’Italie (1626 cas), la Pologne (1423 cas) et la Bulgarie (1235 cas). En termes d’incidence, avec un taux de déclaration à 39,4 cas/million d’habitants, elle se situe en 9ème position après : la Lithuanie (296,9), la Bulgarie (175,2), la Roumanie (87,3), Malte (67,3), la Slovaquie (58,6), la Tchèquie (55,6), la Belgique (43,9), et le Luxembourg (41,5).