Évolution des anticorps sériques neutralisants anti-rougeole d'origine maternelle chez les nourrissons en France en 2006

Publié le 26 Mai 2009
Mis à jour le 10 septembre 2019

Introduction - Pour déterminer au mieux l'âge optimal de vaccination des nourrissons contre la rougeole, il est utile de connaître l'évolution des anticorps neutralisants anti-rougeole d'origine maternelle, qui peuvent neutraliser le vaccin avant l'induction d'une réponse immunitaire. Cet article présente l'évolution de ces anticorps chez les nourrissons en France. Matériel et méthodes - Les taux sériques d'anticorps maternels antirougeole de 348 nourrissons âgés de 0 à 15 mois ont été mesurés à l'aide du test de neutralisation par réduction de plages. Résultats - La moyenne géométrique des titres d'anticorps neutralisants anti-rougeole diminuait rapidement avec l'âge, passant de 1 740 mUI/ml [IC 95 % : 1 218-2 487] dans le groupe d'âge 0-1 mois à 223 mUI/ml [IC 95 % : 120-413] (5-6 mois) et 65 mUI/ml [IC 95 % : 40-107] (6-7 mois), avec une différence significative (p<0,001) entre les tranches d'âge de 3 mois. La proportion de nourrissons ayant des taux protecteurs d'anticorps ( = 120 mUI/ml) chutait de 100 % [IC 95 % : 83,2-100] chez les enfants de 0-1 mois à 10 % [IC 95 % : 2,1-26,5] à l'âge de 6-7 mois. Conclusion - Après 6 mois, moins de 10 % des nourrissons sont protégés contre la rougeole par les anticorps d'origine maternelle. L'immunité de groupe, conditionnée par l'augmentation de la couverture vaccinale, pourrait contribuer à protéger les nourrissons durant la période de vulnérabilité entre protection passive et active. (R.A.)

Auteur : Gagneur A, Pinquier D, Aubert M, Balu L, Brissaud O, de Ponctual L, Gras Le Guen C, Hau-Rainsard I, Mory O, Picherot G, Stephan JL, Cohen B, Caulin E, Soubeyrand B, Reinert P
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2009, n°. 22, p. 225-9