Nouvelles recommandations relatives à la prévention du risque chez les personnes exposées à la leptospirose. Rapport présenté et adopté lors de la séance du CSHPF du 18 mars 2005

Publié le 18 Mars 2005
Mis à jour le 5 juillet 2019

Une étude cas-témoins réalisée par l'INMA et coordonnée par l'InVS de juillet 1999 à février 2000, a mis en évidence la place prise par certaines activités de loisir en eau douce (notamment la pratique du canoë-kayak) comme facteurs de risque de la leptospirose. Elle concluait ainsi à la nécessité de revoir les stratégies de prévention contre cette maladie en France, en insistant toutefois sur les incertitudes persistantes quant à un élargissement des indications de la vaccination, dont le bénéfice paraissait peu clair au regard du spectre limité du vaccin (rapport InVS-INMA 2001). Par ailleurs, les médecins du travail, notamment dans le secteur agricole, ont appelé l'attention depuis plusieurs années sur la difficulté qu'ils connaissent dans l'indication de la vaccination chez les salariés de ce secteur, dont les activités à risque sont hétérogènes et pour lesquels les recommandations du calendrier vaccinal 2004 ne semblent pas suffisamment précises (cf: BEH 2004, Annexe 4). La mission du groupe de travail était donc de réactualiser les recommandations concernant la prévention de la leptospirose, maladie potentiellement grave, à la fois en population générale et en milieu professionnel, en précisant si possible les stratégies à adopter face à chaque situation spécifique, et la place respective que la vaccination devrait tenir dans ces stratégies de prévention.

Auteur : Abadia G, Andre Fontaine G, Baranton G, Bonnier M, Dantoine F, Capek I, Estavoyer JM, Languille J, Lerasle S, Morer I, Rousseau E, Knauer A
Année de publication : 2005
Pages : 43 p.