Prévalence des co-infections par les virus des hépatites B et C dans la population VIH+, France, juin 2004

Publié le 7 Juin 2005
Mis à jour le 10 septembre 2019

Les co-infections VIH et virus des hépatites B (VHB) et C (VHC) sont fréquentes, ces trois virus partageant des modes de transmission communs. L'infection à VIH aggrave le pronostic de la maladie hépatique liée au VHC et au VHB. Depuis l'emploi d'associations antirétrovirales puissantes dans l'infection à VIH, la durée de vie des patients s'est allongée. La morbidité et la mortalité liées au VHB et VHC deviennent dès lors des facteurs essentiels à prendre en compte dans leur prise en charge. Dans ce contexte et après l'enquête effectuée en 2001 sur la co-infection VIH-VHC, une enquête transversale un jour donné sur les co-infections VIH et virus des hépatites B et C a été réalisée chez les personnes suivies pour une infection à VIH (VIH+) dans des établissements de soins de court séjour. Coordonnée par l'Institut de veille sanitaire, cette étude avait pour objectif principal d'estimer les prévalences des co-infections VIH-VHB, VIH-VHC et VIH-VHB-VHC dans cette population. Les objectifs secondaires étaient de décrire les caractéristiques démographiques et épidémiologiques des co-infections VHB et VHC, d'estimer la couverture vaccinale contre le VHB et de décrire la prise en charge diagnostique et thérapeutique des hépatites chroniques. (R.A.)

Auteur : Larsen C, Pialoux G, Salmon D, Antona D, Piroth L, Le Strat Y, Pol S, Rosenthal E, Neau D, Semaille C, Delarocque Astagneau E
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2005, n°. 23, p. 109-12