L'infection à VIH après 10 ans de traitements antirétroviraux actifs dans la base de données hospitalière française sur l'infection à VIH (ANRS CO4 FHDH). Numéro thématique. L'infection à VIH/sida en France et en Europe

Publié le 27 Novembre 2007
Mis à jour le 5 juillet 2019

Cet article présente un état des lieux de l'infection par le VIH en France après 10 ans d'utilisation de combinaisons de thérapies antirétrovirales (cART), à partir de la base de données hospitalière française sur l'infection à VIH (ANRS CO4 FHDH). Le visage de l'épidémie a changé au cours des 10 dernières années pour une infection affectant de plus en plus de femmes (32 % en 2005), et en particulier des femmes d'Afrique subsaharienne. La population prise en charge a également vieilli, avec un pourcentage croissant de sujets de plus de 50 ans (22 % en 2005). En 2005, 79 % des patients pris en charge étaient traités. Malheureusement, un tiers des patients était pris en charge tardivement, entraînant un sur-risque de mortalité pendant quatre ans. Grâce aux cART, une réduction importante du sida et des décès a été observée, avec en parallèle une diversification de la morbidité due au vieillissement de la population et aux complications de l'infection à VIH, liées ou non aux traitements. Il est donc important pour les 10 ans à venir d'encourager une prise en charge précoce. Par ailleurs, la prise en charge des patients doit être globale, prenant en compte les sur-risques de maladies cardiovasculaires et de cancers. (R.A.)

Auteur : Mary Krause M, Fichou J, Lanoy E, Lievre L, Costagliola D
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2007, n°. 46-47, p. 394-7