Surveillance de la syphilis en France, 2000-2006 : recrudescence des diagnostics en 2006.

Publié le 5 Février 2008
Mis à jour le 10 septembre 2019

Contexte - Suite à la recrudescence de la syphilis en 2000, un système de surveillance a été mis en place. L'analyse des données recueillies permet de suivre l'évolution des tendances et de décrire les cas. Méthodes - Le système de surveillance repose sur une participation volontaire de cliniciens. La définition de cas inclut les syphilis primaires, secondaires et latentes précoces. Résultats - Entre 2000 et 2006, 2 306 cas ont été notifiés. Après une diminution en 2005, le nombre de cas augmente à nouveau en 2006 ; il est supérieur à celui des années antérieures, en particulier en Ile-de-France et dans la région Nord-Pas-de-Calais. Les personnes atteintes de syphilis sont majoritairement (83 %) des homo-bisexuels masculins. La séropositivité au VIH a baissé pour se stabiliser depuis 2003 à 48 % ; la proportion de patients avec un antécédent de syphilis augmente. Le nombre de femmes augmente chaque année. Conclusion - L'épidémie de syphilis est toujours d'actualité en 2006, affectant notamment les homo-bisexuels masculins ; cependant, le nombre de cas chez les hétérosexuels augmente également. Dans ce contexte, le risque important de transmission du VIH et l'éventualité de syphilis congénitale renforcent la nécessité des campagnes de prévention et de dépistage de la syphilis.(R.A.)

Auteur : Bouyssou Michel A, Gallay A, Janier M, Dupin N, Halioua B, Alcaraz I, Picot E, Milpied B, de Baudouin C, Semaille C
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2008, n°. 5-6, p. 39-42