"Chlamyweb" : une intervention de promotion de l'autoprélèvement à domicile à la recherche d'une IST à chlamydiae via une campagne web pour les jeunes.

Publié le 1 Janvier 2014
Mis à jour le 9 septembre 2019

Afin d'accroître le recours au dépistage de l'infection à Chlamydia trachomatis parmi les jeunes, l'INPES a expérimenté un dispositif internet proposant l'envoi d'un kit d'auto-prélèvement à domicile. Un essai contrôlé randomisé comparant un renvoi vers les structures de dépistage traditionnelles et la proposition d'envoi d'un kit d'auto-prélèvement à domicile a été mené du 3 septembre au 14 octobre 2012. Le critère de jugement principal était le taux de recours au dépistage dans chaque bras. 11075 jeunes de 18-24 ans, sexuellement actifs etrésidant en métropole ont été inclus. Les taux de dépistage sont de 8,6% dans le bras contrôle et de 29,2% dans le bras intervention. L'intervention accroît significativement le recours au dépistage (aRR=3,4 ; IC[3,1-3,8])) dans tous les groupes de population, exceptés parmi les personnes nées au Maghreb (RR=1,2 ;IC[0,3-4,3]). L'impact de l'intervention est plus marqué chez les hommes que chez les femmes. L'envoi d'un kit d'auto-prélèvement à domicile est performant pour amener la population d'intérêt au dépistage et il permet de réduire les inégalités géographiques d'accès au dépistage. Il peut se concevoir comme un dispositif d'élargissement du système traditionnel ou comme un système de rattrapage compte tenu de la prévalence élevée.[résumé auteur]

3ème Journée Internationale du Marketing Santé., Rennes, 2014/06/06

Auteur : Kersaudy-rahib Delphine, Bluzat Lucile, Lydie Nathalie
Année de publication : 2014