Enquête nationale de prévalence de l'infection à Chlamydia trachomatis (volet NatChla de l'enquête CSF 2006). À quelles personnes proposer un dépistage ?

Publié le 5 Avril 2011
Mis à jour le 10 septembre 2019

Objectifs - Estimer la prévalence de l'infection à Chlamydia trachomatis (Ct) dans la population française, étudier la faisabilité d'une proposition d'autoprélèvements à domicile et identifier les facteurs de risque associés à l'infection à Ct. Méthodes - L'enquête sur le contexte de la sexualité en France (CSF) est une enquête nationale auprès d'un échantillon aléatoire de la population de 18-68 ans réalisée par téléphone en 2006. Un dépistage de l'infection à Ct avec un autoprélèvement à domicile a été proposé à un sous-échantillon d'individus âgés de 18 à 44 ans (NatChla). L'échantillon a été pondéré pour tenir compte du plan de sondage puis calé sur la population française. Les facteurs de risque ont été identifiés chez les 18-29 ans par analyse logistique multivariée. Résultats - Au total 2 580 personnes ont été testées (soit 52% des éligibles). Chez les personnes âgées de 18 à 44 ans, la prévalence était de 1,4% chez les hommes et de 1,6% chez les femmes. Cette prévalence est plus élevée chez les 18-29 ans (hommes : 2,5% [IC95% : 1,2-5,0], femmes : 3,2% [IC95% : 2,0-5,3]). Le facteur de risque commun à tous les 18-29 ans est le fait d'avoir eu récemment un partenaire occasionnel. Les autres facteurs de risque identifiés pour les hommes sont le fait de résider en Île-de-France ou d'avoir eu récemment un nouveau partenaire et, pour les femmes, d'avoir eu plus de deux partenaires dans l'année, des partenaires du même sexe, et d'être non diplômées. Conclusions - NatChla a permis d'identifier les facteurs de risque permettant de définir les populations à dépister prioritairement. (R.A.)

Auteur : Goulet V, de Barbeyrac B, Raherison S, Prudhomme M, Velter A, Semaille C, Warszawski J
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2011, n°. 12, p. 160-4