Surveillance des bactériemies nosocomiales en France. Résultats 2003

Publié le 1 Avril 2005
Mis à jour le 5 juillet 2019

Ce rapport présente les résultats nationaux de la deuxième année de surveillance des bactériémies nosocomiales en France. Au cours de l'année 2003, 137 établissements ont participé au réseau français de surveillance des bactériémies nosocomiales. L'incidence des bactériémies nosocomiales dans les services de court séjour était de 0,62 pour 1000 journées d'hospitalisation ; elle était la plus élevée dans les services de réanimation (2,75%). Les cathéters représentaient la porte d'entrée la plus fréquente (21,8%) et la porte d'entrée urinaire était également très représentée (20,3%). Les germes du genre staphylocoque étaient prédominants avec 36,6% des pathogènes isolés (Staphylococcus aureus : 19,7%, staphylocoques à coagulase négative : 16,9%). Escherichia coli était également très fréquemment retrouvé avec 20,4% des isolats. La fréquence de la résistance des S. aureus à la méticilline était élevée (41,2%). Elle était encore plus élevée pour les S. epidermidis (73,5%). Quelqu'en soit la cause, la fréquence des décès survenus au cours des 7 jours suivant le début de l'épisode était de 12,6%. (R.A.)

Auteur : Lepoutre A, Bussy Malgrange V, Jebabli M
Année de publication : 2005
Pages : 40 p.