Prévalence des infections nosocomiales, France, 2006

Publié le 25 December 2007
Mis à jour le 10 septembre 2019

L'enquête nationale de prévalence (ENP) 2006 des infections nosocomiales (IN) avait pour objectif la description un jour donné des IN dans les établissements de santé (ES). Proposée en juin à tous les ES selon un protocole standardisé, elle incluait les patients en hospitalisation complète sauf les entrants du jour. Les 2 337 ES participants ont inclus 358 353 patients. La prévalence des patients infectés (PPI) était de 4,97 % et celle des IN de 5,38 %. Les sites infectieux les plus fréquents étaient l'infection urinaire (30 % des IN), la pneumopathie (15 %) et l'infection du site opératoire (14 %). Les principaux micro-organismes responsables d'IN étaient Escherichia coli (25 %), Staphylococcus aureus (19 %, dont 52 % résistants à la méticilline, SARM) et Pseudomonas aeruginosa (10 %, dont 25 % résistant au ceftazidime). La PPI variait selon le type d'ES, de séjour, les caractéristiques des patients et la région. Restreinte aux IN acquises dans 1 351 ES participants aux deux enquêtes, une analyse ajustée sur les caractéristiques des ES, services et patients montre qu'entre 2001 et 2006, la PPI diminuait de 12 % et la PPI à SARM de 40 %. Ces résultats sont en faveur d'un impact positif des plans nationaux de lutte contre les IN, tout particulièrement pour les SARM. (R.A.)

Auteur : Thiolet JM, Lacave L, Jarno P, Metzger MH, Tronel H, Gautier C, L'heriteau F, Coignard B
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2007, n°. 51-52, p. 429-32