Incidence de l'hépatite B aiguë symptomatique en France en 2010, enquête LaboHep 2010

Publié le 21 Mai 2013
Mis à jour le 9 septembre 2019

Objectifs. Estimer l'incidence de l'hépatite B aiguë symptomatique et l'exhaustivité de la déclaration obligatoire (DO) de l'hépatite B aiguë en France en 2010. Méthodes. L'enquête LaboHep a été réalisée auprès d'un échantillon aléatoire de 1 412 laboratoires. Un cas aigu était défini par l'absence de portage chronique connu et la détection pour la première fois au laboratoire : 1) d'immunoglobulines (Ig) M anti-HBc (" définition IgM ") ou 2) d'IgM anti-HBc, ou, en cas d'IgM anti-HBc non testées, de l'antigène HBs et des anticorps anti-HBc totaux dans un contexte d'augmentation importante des ALAT (" définition large "). L'incidence de l'hépatite B aiguë a été estimée après imputation multiple des données manquantes et pondération. L'exhaustivité de la DO a été obtenue par le rapport du nombre de cas déclarés par les biologistes (DO) en 2010 et du nombre de " cas à déclarer " estimé pour 2010 via LaboHep. Résultats. Le nombre de nouveaux cas d'hépatite B aiguë symptomatique est estimé, respectivement selon les définitions " IgM " et " large ", entre 1 021 [IC95%:779-1 263] et 1 622 cas [IC95%:1 186-2 059], soit une incidence comprise entre 1,6 [IC95%:1,2-2,0] et 2,5 [IC95%:1,8-3,2] pour 100 000 habitants. L'exhaustivité de la DO est estimée entre 15% et 9%. Discussion. L'enquête LaboHep a permis d'estimer l'incidence de l'hépatite B aiguë symptomatique et l'exhaustivité de la DO, montrant ainsi son intérêt méthodologique. Son renouvellement permettra de suivre l'évolution de l'incidence, contribuant ainsi à l'évaluation des stratégies vaccinales, en complément de la DO qui nécessite d'être redynamisée. (R.A.)

Auteur : Brouard C, Bousquet V, Leon L, Pioche C, Lot F, Semaille C, Larsen C
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2013, n°. 19, p. 210-3