L'insuffisance rénale chronique terminale associée à un diabète : fréquence et conditions d'initiation du traitement de suppléance, France, 2006

Publié le 12 Novembre 2008
Mis à jour le 10 septembre 2019

Objectif - Estimer l'incidence 2006 de l'insuffisance rénale chronique terminale (IRCT) liée au diabète en France, et décrire les caractéristiques à l'initiation du traitement de suppléance chez les diabétiques. Méthodes - L'incidence 2006 de l'IRCT liée au diabète a été estimée dans 16 régions à partir des données du registre Rein. L'incidence de l'IRCT chez les diabétiques a été estimée en rapportant les effectifs attendus d'IRCT liée au diabète à la prévalence du diabète traité pharmacologiquement. Résultats - Parmi les 6 438 nouveaux patients en IRCT en 2006 dans 16 régions, 2 262 (35 %) étaient diabétiques : 261 de type 1 (12 %) et 1 897 (84 %) de type 2. L'incidence de l'IRCT liée au diabète était estimée à 48 par million d'habitants et 126 pour 100 000 personnes diabétiques. Comparées aux personnes en IRCT sans diabète, celles ayant un diabète avaient davantage de comorbidités cardiovasculaires. Elles avaient démarré plus précocement le traitement de suppléance et plus souvent dans un contexte d'urgence pour celles ayant un diabète de type 2. Conclusion - Chaque année environ 3 000 personnes diabétiques débutent une dialyse et ce chiffre devrait continuer à croître dans les années à venir. Cette étude souligne l'importance d'organiser une prise en charge néphrologique précoce et adaptée. (R.A.)

Auteur : Couchoud C, Villar E, Frimat L, Fagot Campagna A, Stengel B
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2008, n°. 43, p. 414-8