Non-compliance aux critères de sélection du don de sang - Complidon 2017, France

Publié le 2 Avril 2020
Mis à jour le 01 juillet 2021

La sélection des donneurs de sang, qui consiste en un questionnaire et un entretien pré-don, permet d'exclure les donneurs susceptibles de présenter un risque d'infection transmissible par transfusion. Comprendre les raisons de la non-compliance, c'est-à-dire du non-respect des critères de sélection, est primordial pour maintenir un niveau élevé de sécurité virale des produits sanguins. Une enquête anonyme nommée Complidon a été menée de septembre à décembre 2017, sur Internet, auprès d'un échantillon de donneurs de sang. Les données recueillies ont été redressées pour être représentatives de l'ensemble des personnes ayant donné leur sang entre juillet 2016 et décembre 2017. Parmi les 420 190 donneurs sollicités, 108 386 ont répondu au questionnaire (26%). La non-compliance globale a été estimée à 5,6%. Les critères les moins respectés concernaient le fait d'avoir eu plus d'un partenaire sexuel au cours des quatre derniers mois, pour le donneur (1,9%) ou pour son(sa) partenaire (1%), les critères liés aux voyages (1,2%) et les rapports sexuels entre hommes au cours des 12 derniers mois (0,73% des hommes). Les raisons de la non-compliance différaient selon le type de contre-indication. Les donneurs non-compliants aux critères liés à la sexualité déclaraient davantage ne pas vouloir être exclus ou trouvaient les questions trop personnelles. Les donneurs non-compliants aux critères concernant les voyages ou la santé ont plus souvent déclaré en avoir parlé lors de l'entretien pré-don et avoir été autorisés à donner. Bien que la non-compliance aux critères de sélection du don de sang soit relativement faible en France, elle représente toujours un risque pour la sécurité transfusionnelle. C'est pourquoi il est essentiel d'assurer une bonne communication auprès des donneurs, afin qu'ils comprennent l'intérêt de chaque contre-indication et la nécessaire sincérité de leurs réponses, et d'insister auprès des professionnels de santé assurant les entretiens pré-don sur l'importance d'une écoute attentive et bienveillante.

Auteur : Sauvage Claire, Spinardi Roxane, Pelat Camille, Pouget Thomas, Danic Bruno, Woimant Geneviève, Lot Florence, Gross Sylvie, Laperche Syria, Pillonel Josiane
Bulletin épidémiologique hebdomadaire, 2020, n°. 8-9, p. 160-168