Typologie des mangeurs.

Publié le 1 Janvier 2009
Mis à jour le 5 juillet 2019

La typologie des mangeurs proposée ici est basée sur le rappel des consommations de la veille de l'enquête. C'est la méthode qui a été retenue dans le Baromètre santé nutrition 2008, alors qu'en 2002 c'était la fréquence des quinze derniers jours qui avait été prise en compte pour l'établissement d'une typologie. La méthode du rappel des 24 heures est généralement considérée comme la plus fiable pour limiter les différents biais de déclaration. Pour ce type d'analyse typologique, elle pose néanmoins divers problèmes. Tout d'abord, la non-déclaration de consommation d'un produit la veille de l'interview ne signifie pas que le déclarant n'en consomme jamais. Pour l'analyse, on considère seulement les prises déclarées la veille. Par sous-groupe de produits, comme par exemple les fruits, la viande, les yaourts, le nombre de ces prises lors d'une journée est assez faible : le plus souvent de 1 à 3. Ces faibles différences observables entre les individus sont des éléments limitant pour le type d'analyse utilisé dans ce chapitre. Le principal problème pour la construction d'une typologie est lié aux variations de consommations selon les jours de la semaine, et notamment des différences de pratiques entre jours dits "de semaine" (lundi à vendredi) et les fins de semaine (samedi et dimanche) (voir chapitre "Les repas : distribution journalière, structure, lieux et convivialité", page 187). Une grande partie des scolaires, étudiants et salariés sont contraints de déjeuner hors domicile. Ils sont alors influencés dans leurs choix par l'offre d'aliments et par le temps disponible pour la prise. Les week-ends, qui commencent le vendredi soir, sont en revanche marqués par des pratiques souvent plus festives, en particulier le samedi soir et le dimanche midi. Les repas y sont pris partiellement dans diverses formes de restauration commerciale, allant du fast-food aux restaurants gastronomiques.[extrait introduction du chapitre]

Auteur : Lambert Jean-Louis, Escalon Hélène, Beck Francois
Année de publication : 2009
Pages : 305-323
Collection : Baromètres santé