Surveillance des infections du site opératoire en France en 1999 et 2000 : résultats

Publié le 1 Février 2003
Mis à jour le 5 juillet 2019

Depuis le début des années 90, les cinq centres de coordination de la lutte contre les infections nosocomiales (C.CLIN) ont mis en place des réseaux inter-régionaux de surveillance des infections du site opératoire (ISO) faisant appel à des services de chirurgie volontaires. Des méthodes de surveillance communes aux cinq C.CLIN ont été définies en 1999 et ces réseaux sont depuis 2001 coordonnés au sein du Réseau d'Alerte, d'Investigation et de Surveillance des Infections Nosocomiales. Chaque année, les services participant conduisent une enquête d'incidence pendant trois mois. Les facteurs de risque individuels du patient et les caractéristiques de l'intervention sont documentés au moment de l'intervention, et les patients sont suivis jusqu'à 30 jours après celle-ci. En 1999 et 2000, 162 151 interventions ont été inclues ; 3129 (1,93 %, IC95% =[1,86% -2,00%]), interventions ont été suivies d'une ISO. Parmi ces infections, 1269 (41%) étaient des infections profondes de l'incision ou des infections de l'organe, site ou espace opéré. L'incidence des ISO variait en fonction du risque infectieux de l'intervention (mesuré par le score NNIS), de 1% pour les interventions classées NNIS 0 à 16% pour les interventions classées NNIS 3. Ces données de surveillance contribueront à l'orientation de la politique nationale de lutte contre ces infections.(R.A.)

Auteur : Golliot F, Gresle A
Année de publication : 2003
Pages : 40 p.