Pratiques addictives.

Publié le 1 Janvier 2014
Mis à jour le 5 juillet 2019

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), les maladies non transmissibles seraient à l'origine de 87% des décès en France. Il s'agit principalement de maladies cardiovasculaires, des cancers, d'affections respiratoires chroniques et du diabète. Or, jusqu'à 80% des cardiopathies, des accidents vasculaires cérébraux et du diabète de type 2, et plus d'un tiers des cancers pourraient être évités par l'élimination des facteurs de risque communs. Ces facteurs de risque sont essentiellement le tabagisme, une mauvaise alimentation, la sédentarité et l'usage nocif de l'alcool. Bien entendu, il s'agit d'habitudes de vie qui se dessinent souvent dès l'enfance et se structurent au cours de la vie, et pas seulement après 55 ans. Cependant, une meilleure connaissance de ces habitudes de vie après 55 ans peut permettre de mieux appréhender leur importance sur la qualité de vie et sur l'espérance de vie. L'avancée en âge, s'accompagnant de modifications physiques, psychologiques et sociales, peut rendre le senior plus vulnérable. Face à cette vulnérabilité, l'émergence de pratiques addictives peut apparaître ou se renforcer, en lien parfois avec une perte d'autonomie, une polypathologie, la solitude, la séparation ou l'isolement. L'alcool, le tabac et les médicaments psychotropes sont les trois substances psychoactives les plus régulièrement consommées entre 60 et 75 ans. Bien qu'elle soit encore peu explorée pour ces tranches d'âge en France, la pratique excessive du jeu est également identifiée comme une addiction chez les seniors. Deux types de consommateurs ont pu être identifiés dans une revue de la littérature réalisée en 2010 sur l'usage des substances psychoactives par les personnes âgées : ceux pour qui la conduite addictive est ancienne et qui ont survécu aux conséquences de cette consommation; et ceux pour qui les consommations de substances psychoactives sont arrivées plus récemment, souvent à la suite d'événements négatifs et anxiogènes. Ce chapitre fournit des données récentes sur les pratiques addictives des personnes âgées de 55 à 85 ans, concernant principalement les consommations de tabac et d'alcool. Il expose ensuite les facteurs associés à ces pratiques addictives. Dans un souci d'allègement de l'entretien, les questions concernant l'usage de cannabis n'ont été posées qu'au-près des 55-64 ans, et celles sur la pratique des jeux d'argent aux 55-75 ans uniquement. L'usage des médicaments psychotropes est évoqué dans le chapitre traitant de la santé mentale. [extrait chapitre]

Auteur : GUIGNARD Romain, Bodard Julie, Richard Jean-Baptiste, Beck Francois
Année de publication : 2014
Pages : 77-96
Format/Durée : 15,5 X 23,5 cm
Collection : Baromètres santé