Outbreak of tinea corporis gladiatorum, a fungal skin infection due to Trichophyton tonsurans, in a French high level judo team. Epidémie de trichophyties cutanées, une infection fongique due à Trichophyton tonsurans, dans une équipe française de judo de haut niveau

Publié le 1 Septembre 2005
Mis à jour le 5 juillet 2019

Une épidémie de 49 cas de trichophyties cutanées, dues à Trichophyton tonsurans, est survenue entre octobre 2004 et avril 2005 dans une équipe de judo de haut niveau de 131 membres à Orléans, au centre de la France. L'équipe était divisée en cinq groupes : le pôle masculin cadet/junior (n=44), le pôle féminin cadet/junior (n=33), le pôle universitaire masculin (n=15), le pôle universitaire féminin (n=21), et un groupe appelé " pôle technique ", composé de judokas de haut niveau ayant terminé leurs études (n=18). L'épidémie a concerné 86% du pôle masculin cadet/junior, mais seulement six hommes du pôle technique (33%) et cinq (7%) parmi les 69 autres membres de l'équipe (pôle féminin cadet/junior et pôles universitaires). L'article décrit cette épidémie et les résultats de l'investigation qui conduit à l'identification d'un facteur de risque connu pour le " pôle technique " : le fait de partager une tondeuse à cheveux. Les garçons du pôle masculin cadet/junior avaient une hygiène personnelle supérieure à celle des autres groupes. Le taux d'attaque élevé au sein de ce groupe était peut-être associé à la vétusté des installations de douches dans le gymnase où ils s'entraînaient qui les a conduits à ne prendre leur douche que plusieurs heures après la fin de leur pratique quotidienne. (R.A.)

Auteur : Poisson DM, Rousseau D, Defo D, Esteve E
Eurosurveillance. European communicable disease quarterly, 2005, vol. 10, n°. 7-9, p. 187-90