Nous sommes attachés à l'anonymat car il libère la parole [Interview].

Publié le 15 Novembre 2012
Mis à jour le 5 juillet 2019

À Suicide Écoute, l'anonymat est une règle d'or. Les personnes qui appellent se confient justement parce qu'il y a anonymat. Elles ont besoin de parler, de se confier, faute de ne pouvoir toujours le faire avec les professionnels qui les suivent. Et cet anonymat ne peut être rompu que si la personne qui appelle se trouve placée dans une situation de danger pour elle-même.

Auteur : Dangaix Denis, Chaumeil-Gueguen Isabelle
La Santé de l'homme, 2012, n°. 422, p. 32