Mortalité par accident de la vie courante en France métropolitaine, 2000-2006

Publié le 2 Mars 2010
Mis à jour le 5 juillet 2019

Introduction - L'objectif de ce travail est de mesurer et de caractériser les décès par accident de la vie courante (AcVC) en France de 2000 à 2006. Méthodes - Les résultats ont été établis à partir d'une liste " accidents " issue des causes externes de traumatismes de la Classification internationale des maladies, dixième révision (CIM-10), et exprimés en effectifs, en taux bruts et en taux standardisés sur l'âge. Résultats - En 2006, il y a eu 18 549 décès par AcVC en France métropolitaine (taux standardisé de 25,2/100 000). Une surmortalité masculine est observée : 32,2/100 000 chez les hommes vs 19,4/100 000 chez les femmes (rapport hommes/femmes des taux de mortalité : 1,7). Les deux tiers des décès par AcVC sont survenus après l'âge de 74 ans. Les chutes (11,9/100 000), les suffocations (3,8/100 000), les noyades (1,6/100 000), les intoxications (1,5/100 000) et les accidents par le feu (0,7/100 000) ont été les principaux AcVC. Le taux de mortalité par AcVC a diminué de 11% sur la période 2000-2002 à 2004-2006. Cette diminution a été observée surtout chez les moins de 15 ans. Discussion-Conclusion - Les AcVC restent une cause importante de décès en France, malgré la diminution constatée entre 2000 et 2006. De nombreux décès pourraient probablement encore être évités par des mesures de prévention et de réglementation adaptées. (R.A.)

Auteur : Lasbeur L, Thelot B
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2010, n°. 8, p. 65-9