Monitoring human tick-borne disease risk and tick bite exposure in Europe: available tools and promising future methods

Publié le 1 Octobre 2014
Mis à jour le 5 juillet 2019

Ticks are the main vector for infectious disease pathogens in both humans and animals, and tick-borne diseases are currently spreading throughout Europe. Various surveillance methods have been developed to estimate the burden and risk of tick-borne diseases and host exposure to tick bites. The ultimate aims of these approaches are to determine the risk level of a tick-borne disease in a given area, determine its health priority, identify the at-risk population and propose specific countermeasures or complementary studies as needed. The purpose of this review is to present the current methods for monitoring the circulation of tick-borne diseases and to highlight the use of salivary antigens as original and recently developed serological tools that could be useful for tick bite risk assessment and could improve the current surveillance methods. Traduction du résumé : Les tiques sont les principaux vecteurs des pathogènes de maladies infectieuses chez l'homme et l'animal, et les maladies transmises par les tiques se répandent actuellement dans toute l'Europe. Différentes méthodes de surveillance ont été mises au point pour estimer le poids et le risque de maladies transmises par les tiques et l'exposition de l'hôte aux piqûres de tiques. Les finalités de ces approches consiste à déterminer le niveau de risque d'une maladie transmise par les tiques dans une région donnée, de déterminer sa priorité en matière de santé, d'identifier la population à risque et de proposer des contre-mesures ou des études complémentaires spécifiques, selon le cas. L'objectif de cette revue est de présenter les méthodes actuelles de surveillance de la circulation des maladies transmises par les tiques et de mettre en évidence l'utilisation d'antigènes salivaires comme outils sérologiques originaux récemment développés qui pourraient être utiles pour évaluer les risques de morsures de tiques et améliorer les méthodes de surveillance actuelles. (Traduction effectuée par la Cellule de Valorisation Editoriale - CeVE - de l'InVS)

Auteur : Hai VV, Almeras L, Socolovschi C, Raoult D, Parola P, Pages F
Ticks and tick-borne diseases, 2014, vol. 5, n°. 6, p. 607-19