Les registres de population en France : le cas des registres des cancers

Publié le 16 Février 1987
Mis à jour le 5 juillet 2019

En France, il existe 25 registres des cancers répartis en 14 registres généraux et 11 registres spécialisés qui visent à l'enregistrement continu et exhaustif de tous les cas, dans des zones géographiques données : le plus souvent la population de référence est celle du département. Les informations proviennent à quelques exceptions près des anatomo-pathologistes, des biologistes et des cliniciens. Le financement de ces registres est coûteux de 350 000 à 450 000 F par an. Leur non reconnaissance par les Pouvoirs Publics étant source d'insécurité quant à leur subvention. Leur stratégie n'a donc jamais été pensé à l'échelon national. De ces constats est né le Comité National des registres, créé par arrêté interministériel du 10 février 1986. Ce comité donnera deux types d'avis: l'un portant sur la qualité et son intérêt spécifique, l'autre sur la possibilité d'un éventuel financement public national, grâce à l'établissement d'une convention quadriennale renouvelable.

Auteur : Lellouch A
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 1987, n°. 6, p. 22-3