Les mesures de contrôle des SARM aux Pays-Bas dans le contexte d'une Europe en extension

Publié le 1 Mars 2000
Mis à jour le 5 juillet 2019

Aux Pays-Bas, la politique nationale de prévention de la diffusion des Staphylococcus aureus résistants à la méticilline (SARM) a montré qu'il était possible d'éliminer les SARM et d'empêcher que ces germes ne sévissent à l'état endémique dans les hôpitaux. L'adoption de mesures efficaces contre les SARM aura également des retombées sur la prévention d'autres infections en milieu hospitalier. Sur ces bases et à l'appui d'un tableau qui recense les sept raisons pour lesquelles il faut poursuivre le combat contre les SARM, cet article démontre que, face au problème des SARM, une politique européenne commune est nécessaire.

Auteur : Wagenvoort JHT
Eurosurveillance, 2000, vol. 5, n°. 3, p. 26-8