Les leishmanioses en France métropolitaine

Publié le 14 Septembre 2010
Mis à jour le 4 septembre 2019

Les leishmanioses sont des maladies parasitaires présentes dans le sud de la France métropolitaine, où elles sont dues à Leishmania infantum, espèce également responsable de la leishmaniose canine. La prévalence de cette zoonose, obtenue par des enquêtes de dépistage séroépidémiologique, varie entre 3 et 28 % selon les régions et les méthodes utilisées. Une tendance à l'accroissement du nombre de cas et à l'extension territoriale a été détectée ces dernières années. Divers processus cartographiques ont été récemment développés, y compris une cartographie des zones à risque. La surveillance des leishmanioses humaines est basée sur les déclarations de cas effectuées au Centre national de référence des Leishmania. Elle porte à la fois sur les cas autochtones (241 cas déclarés entre 1999 et 2009) et sur les cas importés (721 cas déclarés durant le même période). L'incidence annuelle des leishmanioses autochtones est faible, avec une moyenne de 22 cas par an, se rapportant essentiellement à des cas de leishmaniose viscérale (85 %). Les cas importés sont plus nombreux (incidence annuelle moyenne de 65,5 cas). Ils concernent essentiellement des cas de leishmaniose cutanée (LC) (91 %), et se rapportent de façon prédominante à la LC à L. major en provenance du Maghreb et d'Afrique subsaharienne et à la LC à L. guyanensis en provenance de Guyane. (R.A.)

Auteur : Dedet JP
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2010, n°. Hors-série, p. 9-12