Le questionnaire de type "nordique" : intérêt dans la surveillance des pathologies d'hypersollicitation du membre supérieur d'origine professionnelle

Publié le 18 Septembre 2007
Mis à jour le 5 juillet 2019

Le plan Santé Travail prévoit de réduire de 20% à l'horizon 2009 le nombre de troubles musculosquelettiques - TMS (aussi dénommés pathologies d'hypersollicitation) - déclarés, avec comme objectif préalable " d'améliorer la surveillance des TMS d'origine professionnelle " [1]. Le questionnaire " nordique " présenté dans cet article est un des outils standardisés de dépistage de ces pathologies disponibles pour le médecin du travail. Ce questionnaire simple publié en 1987 [2,3] a été développé par Kuorinka et al. et ses qualités psychométriques ont été étudiées [4]. Plus récemment, les résultats d'un travail sur la validité de ce type de questionnaire, mené à partir de deux études françaises, ont fait l'objet d'une publication [5]. Les résultats de cette étude sont présentés dans cet article en les complétant du point de vue des applications dans la pratique quotidienne.

Auteur : Descatha A, Roquelaure Y, Aublet Cuvelier A, Ha C, Touranchet A, Leclerc A
Documents pour le médecin du travail, 2007, n°. 112, p. 509-17