La surveillance syndromique en Europe : le projet européen Triple-S.

Publié le 21 Janvier 2014
Mis à jour le 3 septembre 2019

Au début des années 2000, la surveillance syndromique s'est développée en Europe en réponse à l'émergence de phénomènes sanitaires pour lesquels les systèmes existants n'étaient pas ou peu adaptés. Dans l'objectif final d'améliorer la capacité à détecter et suivre l'impact de ces évènements sur la santé publique humaine et animale à l'échelle européenne, le projet européen Triple-S (Syndromic Surveillance Survey, Assessment towards guidelines for Europe) cofinancé par l'Agence exécutive pour la santé et les consommateurs de l'Union européenne et réunissant 24 organismes provenant de 13 pays, a démarré en 2010 pour une période de trois ans. Cet article en présente les principaux résultats. À partir d'une définition commune de la surveillance syndromique élaborée avec les partenaires du projet, deux inventaires ont permis d'identifier 33 systèmes dans 15 pays en santé humaine, et 27 systèmes en santé animale répartis dans 12 pays. Huit visites sur sites ont permis d'approfondir la connaissance des principales caractéristiques de certains systèmes. À partir des connaissances acquises et de l'expérience des partenaires du projet, des guides pratiques pour aider les pays européens à développer ou améliorer leur propre système de surveillance syndromique ont été produits. À l'issue des trois années du projet, une stratégie d'organisation des acteurs nationaux et européens a été proposée pour assurer une analyse commune des résultats des systèmes de surveillance syndromique européens. Cette stratégie dessine les contours des étapes futures de coopération européenne dans ce domaine. (R.A.)

Auteur : Fouillet A, Medina S, Medeiros H, Sala Soler M, Dupuy C, Bronner A, Perrin JB, Cardoso T, Guillaume C, Viso AC, Caserio Schonemann C
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2014, n°. 3-4, p. 75-80