La fertilité des couples en France.

Publié le 21 Février 2012
Mis à jour le 3 septembre 2019

Nous passons en revue les données disponibles sur la fertilité des couples en France, et donnons un aperçu de résultats existant dans d'autres pays. Les deux principales études réalisées à l'échelle de la France métropolitaine et s'appuyant sur un indicateur objectif de fertilité sont l'Enquête nationale périnatale (ENP) de 2003, reposant sur un échantillon de 14 187 femmes venant d'accoucher, ainsi que l'Observatoire épidémiologique de la fertilité en France (Obseff) réalisé en 2007-2008, à partir d'un échantillon aléatoire transversal de 867 couples n'utilisant pas de contraception. La fréquence de l'infécondité involontaire après 12 mois sans contraception était estimée à 18% par l'ENP de 2003 (IC95%:[17-18%]) et à 24% par l'Obseff (IC95%:[19-30%]). Pour l'infécondité involontaire après 24 mois, ces proportions étaient respectivement de 8% (IC95%:[8-10%]) et 11% (IC95%:[8-14%]). Environ un couple sur 4 à 6 qui arrête d'utiliser un moyen de contraception sera concerné par une infécondité involontaire d'un an. La pertinence et les modalités d'un système de surveillance de la fertilité humaine sont discutées ; ce système devrait associer aux paramètres de fertilité du couple (infécondité involontaire, délai pour concevoir) un suivi de marqueurs biologiques des volets masculin et féminin de la fertilité. (R.A.)

Auteur : Slama R, Ducot B, Keiding N, Blondel B, Bouyer J
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2012, n°. 7-8-9, p. 87-91