L'adolescent qui ne rentre pas dans la norme du groupe pourra être mis à l'écart [Interview].

Publié le 15 Mai 2012
Mis à jour le 5 juillet 2019

Il n'y a pas plus normatifs que les adolescents, explique le psychologue Dominique Berger. À l'école, l'adolescent se fond dans une " tribu " à laquelle il adhère. Ceux qui restent en marge encourent le risque d'être stigmatisés. En se positionnant comme des référents, les adultes ont un rôle majeur à jouer pour lutter contre la stigmatisation des jeunes entre eux. Par ailleurs, il convient de ne pas dramatiser la situation : la très grande majorité des adolescents ne stigmatise pas plus qu'elle ne fait l'objet de stigmatisation.

Auteur : Dangaix Denis, Berger Dominique
La Santé de l'homme, 2012, n°. 419, p. 23-24