Hospitalisations causées par des événements indésirables liés aux soins, résultats de l'étude Eneis dans les établissements de santé français, 2004

Publié le 5 December 2006
Mis à jour le 5 juillet 2019

Objectifs : Estimer l'incidence des hospitalisations causées par un événement indésirable lié aux soins (EI) dans les unités de soins de médecine et chirurgie d'établissements de santé publics et privés. Méthode : Une évaluation prospective des EI a été réalisée par des enquêteurs externes infirmiers et médecins avec l'équipe de soins. L'échantillon était randomisé, stratifié, avec sondage en grappe à trois degrés, constitué de tous les patients admis pendant sept jours dans chaque unité de soins. La principale mesure était la proportion de patients hospitalisés pour un EI. Résultats : Au total, 4 839 patients ont été admis dans 292 unités de soins de 71 établissements de santé. Près de 4 admissions sur 100 avaient pour cause un EI (IC 95 % [3,3 - 4,6]), 47 % de ces admissions étaient évitables. Les actes invasifs, les produits de santé et les infections étaient respectivement à l'origine de 50 %, 49 % et 22 % des EI. Les EI liés à l'utilisation de médicaments étaient les plus évitables. Les EI concernaient surtout des patients vulnérables. Pour 36 % des 195 EI, un défaut de soins a été identifié. Discussion-Conclusion - Chaque année, 125 000 à 205 000 séjours hospitaliers causés par des EI pourraient être évités. Ces séjours ne représentent qu'une partie de la iatrogénie, environ 40 % de la iatrogénie observée en milieu hospitalier. (R.A.)

Auteur : Djihoud A, Quenon JL, Michel P, Tricaud Vialle S, de Sarasqueta AM
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2006, n°. 49, p. 388-90