Handicap mental et vie affective et sexuelle.

Publié le 1 Juin 2016
Mis à jour le 5 juillet 2019

Cette revue de littérature met en avant le fait que l'entourage tient le plus souvent un discours favorable à l'existence d'une sexualité épanouie pour les personnes handicapées. Par ailleurs, le constat est fait que l'autonomie sexuelle des personnes déficientes intellectuelles est réduite, et le contrôle exercé sur leur sexualité semble important de la part des professionnels et des parents. Cette surveillance peut conduire les personnes à dissimuler une vie sexuelle qui ne pourrait exister autrement. Les personnes déficientes intellectuelles sont plus souvent victimes d'abus sexuels et méconnaissent les bonnes pratiques pour une vie sexuelle épanouie et sans danger.

Auteur : Sitbon Audrey
La Santé en action, 2016, n°. 436, p. 44-46