Évolution de la mortalité par cancer en France de 1950 à 2006

Publié le 1 Mai 2009
Mis à jour le 5 juillet 2019

Les données de mortalité par cancer en France sont présentées pour chaque année de 1950 à 2006, et les évolutions de la mortalité et de l'incidence sont comparées entre 1980 et 2005. Chez l'homme, la mortalité par cancer diminue depuis 1989 de 1,5 % par an. Cette diminution résulte surtout de la baisse de la mortalité par cancers des voies aérodigestives supérieures (VADS), de la prostate, du poumon, de l'intestin et de l'estomac, et s'observe malgré l'augmentation de la mortalité par cancer du foie, de la peau et du pancréas. Chez la femme, la mortalité diminue depuis 1963, et plus rapidement de 0,7 % par an depuis 1989. Cette diminution résulte surtout de la baisse de la mortalité par cancer de l'intestin, du sein, de l'estomac et de l'utérus, et s'observe malgré l'augmentation de la mortalité par cancer du poumon, du pancréas et de la peau. Les évolutions de l'incidence et de la mortalité ne concordent pas toujours. En particulier l'incidence augmente et la mortalité diminue, au moins dans les années récentes, pour la prostate, le testicule, le sein, la thyroïde et l'encéphale et, seulement chez les femmes, pour les VADS. Pour la prostate, le sein et la thyroïde, l'augmentation de l'incidence résulte des changements de pratiques diagnostiques. La diminution de la mortalité par cancer du sein est expliquée par la généralisation du dépistage par mammographie, dont l'efficacité pour réduire la mortalité a été démontrée. L'augmentation de l'incidence du cancer de la thyroïde est limitée aux cancers papillaires dont la mortalité est très faible. (R.A.)

Auteur : Hill C, Doyon F, Moussanif A
Année de publication : 2009
Pages : 272 p.