Étude prospective des accidents traumatologiques dans le Championnat de France de rugby de 1re division amateurs (Division fédérale IA)

Publié le 18 Mars 2008
Mis à jour le 5 juillet 2019

Objectif - Une évaluation épidémiologique actualisée des accidents traumatologiques dans le rugby à XV chez des joueurs amateurs est justifiée dans un objectif de prévention. Méthode - La population cible était l'ensemble des joueurs engagés dans le Championnat de France 2005-2006 de rugby à XV en Division fédérale IA. Les informations relatives à chaque blessure survenue en match ont été recueillies par questionnaire. Résultats - Les taux de blessures ayant entraîné au moins 8 jours et au moins 1 mois d'indisponibilité étaient respectivement de 42,1/1 000 heures de jeu.joueur (hdj.j) et de 11,9/1 000 hdj.j. Dans 16 % des cas, les blessures sont survenues à l'occasion d'une situation de brutalité ou de jeu irrégulier. Dans 22 % des cas, le joueur a repris le match alors que l'indisponibilité consécutive a été supérieure à 8 jours. Les postes de pilier, 3e ligne et troisquart étaient les plus touchés. Les phases de regroupement, de placage et d'accélération étaient les plus pourvoyeuses de blessures. Les entorses latérales du genou, du ligament latéral externe (LLE) de la cheville et les lésions musculaires des membres inférieurs étaient les plus fréquemment recensées. Conclusion - La mise en place de mesures préventives ajustées sur les facteurs associés à la survenue des blessures est indiquée. (R.A.)

Auteur : Pillard F, Garet G, Cristini C, Mansat C, Riviere D
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2008, n°. 12, p. 80-4