Etude des traitements antibiotiques à partir de l'enquête de prévalence nationale 2001

Publié le 1 Octobre 2004
Mis à jour le 5 juillet 2019

En 2001, l'Enquête Nationale de Prévalence a permis de décrire au niveau national l'usage des antibiotiques en curatif ou en prophylaxie chez tout patient hospitalisé "un jour donné"; les 9/10 des établissements hospitaliers publics et la moitié des établissements privés y ont participé. La prévalence des traitements antibiotiques le jour de l'enquête était de 15,9 % pour l'ensemble des patients hospitalisés, de 24,3 % en court séjour, et de 46,4 % en réanimation. Le jour de l'enquête, 4 % des patients hospitalisés recevaient un antibiotique par voie générale pour traiter une infection nosocomiale et autant pour prophylaxie. Parmi les sujets sous antibiotiques en court séjour, 53 % étaient traités pour infection communautaire, 18 % pour une infection nosocomiale et 29% étaient sous prophylaxie. Les indications les plus fréquentes étaient : en réanimation, l'infection communautaire (41%) et nosocomiale (38%), en médecine l'infection communautaire (71%), et en chirurgie la prophylaxie (52%). L'amikacine et les glycopeptides étaient plus fréquemment utilisés pour traiter des infections nocomiales. Les fluoroquinolones étaient prescrites dans le traitement des infections nosocomiales en 1ère position et, toutes indications confondues en 2ème position, après l'association amoxiciline/acide clavulanique. Il s'agit de la première description au niveau national des pratiques thérapeutiques en matière d'antibiothérapie à l'hôpital, en fonction des caractéristiques des établissements de soin des services, de l'indication et des caractéristiques des patients. (R.A.)

Auteur : Lemanissier V, Aubry Damon H, Lepoutre A, Coignard B
Année de publication : 2004
Pages : 56 p.