Épidémiologie de Yersinia enterocolitica chez le porc, réservoir animal de souches pathogènes pour l'Homme.

Publié le 9 Mai 2012
Mis à jour le 4 septembre 2019

Yersinia enterocolitica est un agent zoonotique responsable de gastro-entérites dans les pays tempérés et froids, incluant la France. Les symptômes sont principalement la diarrhée, la fièvre et les douleurs abdominales. Y. enterocolitica est transmissible par la voie oro-fécale et ses principaux réservoirs sont les animaux. Le porc est considéré comme le principal réservoir de biotypes pathogènes pour l'Homme. Les porcs ne développent pas de signes cliniques, mais ils portent Y. enterocolitica dans leur cavité orale, sur la langue et les amygdales, ainsi que dans les noeuds lymphatiques, et ils excrètent ce germe dans les fèces. Au niveau des élevages, Y. enterocolitica peut persister sur les amygdales des porcs même après l'arrêt de l'excrétion fécale de la bactérie. À l'abattoir, l'ablation de la langue et des amygdales en même temps que l'ensemble trachée-poumons-foie-coeur, suivie de la fente de la carcasse et de l'enlèvement de la tête, favorise la contamination de la carcasse et des organes. Il est préférable de laisser la tête intacte avec la langue à l'intérieur jusqu'à la fin du processus de découpe. En raison de leur nature psychrotrophe, les souches pathogènes de Y. enterocolitica présentes dans la viande et les sous-produits peuvent se multiplier pendant leur conservation. (R.A.)

Auteur : Denis M, Minvielle B, Feurer C, Desmonts MH, Carniel E
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2012, n°. Hors-série, p. 50-1