Entre les murs, confrontation entre enseignants et élèves.

Publié le 1 Janvier 2009
Mis à jour le 5 juillet 2019

Palme d'or au Festival de Cannes, Entre les murs, le film de Laurent Cantet sorti en septembre 2008 en France, a suscité de vigoureuses polémiques éducatives. Pour Michel Condé, ce film peut intéresser tous les professionnels impliqués dans des processus d'éducation car il montre bien les interactions, parfois difficiles, entre l'enseignant et les enseignés, ici le professeur et les élèves. Le film est conçu comme un questionnement sur le rôle de l'enseignement, sur la fonction éducative de l'enseignant, tente d'opérer une mise à distance, donne à voir ce qui se joue dans cette relation en nous plaçant en position d'observateur. C'est bien ce qu'a voulu montrer le réalisateur c'est l'interaction, les points de vue entre ces deux mondes, celui de l'institution école et celui des élèves obligés - celui des rôles respectifs, rendre palpable la réalité complexe, ses dérapages aussi à partir d'un événement - l'exclusion d'un élève. Le film est pour l'auteur de l'article une invitation à dépasser le point de vue de chacun forcement limité en prenant le "risque " du dialogue. A partir d'exemples, apparaîssent les fausses neutralités des savoirs enseignés, voire parfois leurs obsolescences non reliés aux problématiques qui intéressent les élèves, soulignant l'écart entre les valeurs scolaires, les attentes de la société et la disposition des élèves eux-mêmes. Entre les murs dépasse le débat de savoir si le film est un modèle ou au contraire un contre modèle pédagogique ou de " pédagogisme " forcement illusoire car il manque encore des outils didactiques pour mettre l'élève au coeur du dispositif.

Auteur : Conde Michel
La Santé de l'homme, 2009, n°. 399, p. 44-47