Croisement de deux bases médico-administratives : méthodologie et étude descriptive pour une application à la surveillance épidémiologique des cancers. Seconde étape de l'étude exploratoire du croisement PMSI-ALD 2006-2008

Publié le 1 Janvier 2015
Mis à jour le 5 juillet 2019

Introduction : l'utilisation du croisement de données médico-administratives issues de sources de différente nature, le Programme de médicalisation des systèmes d'information (PMSI) et les affections longue durée (ALD), constituent, en France, l'une des alternatives pour estimer localement l'incidence des cancers dans les zones dépourvues de registre. L'objectif de cette étude est de décrire la méthodologie de sélection des séjours PMSI et des bénéficiaires d'ALD et leur croisement, puis de comparer les effectifs obtenus aux données d'incidence de la zone registre des cancers. Matériel et méthode : la période d'étude couvrait 2006-2008. Les données de 21 localisations cancéreuses étaient extraites du PMSI national, des bases nationales de l'Assurance maladie et des registres des cancers. La sélection des informations dans le PMSI et les ALD, croisées entre elles grâce à un identifiant anonyme individuel et commun, reposait sur des algorithmes basés sur les codes CIM-10 de diagnostic de cancer. Résultats : le pourcentage de patients PMSI appariés aux bénéficiaires d'ALD variait de 19 % à 60 % selon la localisation cancéreuse. L'effectif de patients hospitalisés ou admis en ALD, considérés comme atteints pour la première fois d'un cancer invasif et dénombrés dans la base croisée PMSI-ALD, était plus élevé que le nombre de cas incidents dans la zone registre. Conclusion : cette description est une étape nécessaire à l'utilisation de la base croisée PMSI-ALD pour l'estimation infranationale de l'incidence des cancers. L'estimation reposera sur l'application, aux zones géographiques considérées, du rapport " incidence cancer/indicateur issu du PMSI-ALD croisé " calculé sur la zone registre.

Auteur : Kudjawu Y, De Maria F, Decool E, Chin F, Gremy I
Année de publication : 2015
Pages : 119 p.