Body-weight perception and related preoccupations in a large national sample of adolescents

Publié le 1 Février 2015
Mis à jour le 5 juillet 2019

OBJECTIVES: this study aimed to investigate the association between body-weight (BW) perception, weight preoccupation and behaviour, including weight control practices and compulsive over-eating episodes, across gender and actual BW classes. DESIGN: this study used a cross-sectional observational study. PARTICIPANTS: a large, nationally representative sample of 6404 ninth-grade French adolescents was randomly selected from schools throughout France. METHODS: weight and height were measured, and BW preoccupation, BW control practices and compulsive over-eating were self-reported using standardized questionnaires. RESULTS: nearly one-third of adolescents misperceived their BW. Misperception was more frequent among girls than boys (42.2% vs. 27.3%, P less than 0.01). Underestimation of BW among overweight adolescents, like BW overestimation among underweight adolescents, was associated with less preoccupation with weight and fewer weight control practices than accurate perception of BW. Normal weight adolescents who overestimated their BW were more likely to declare weight preoccupations (ORa = 8.66 [6.67-11.25]), dieting (ORa = 4.81 [3.68-6.27]) and recurrent compulsive over-eating episodes (ORa = 2.36 [1.72-3.23]) compared with their counterparts who correctly estimated their BW. CONCLUSION: our study underlines the role of these associations in each category of actual BW (underweight, normal weight and overweight) in a large national sample. (R.A.) Traduction du résumé : L'objectif était de décrire l'association entre la perception du poids corporel, les préoccupations pondérales et certains comportements tels que les pratiques de contrôle du poids ou les épisodes de compulsion alimentaire, par sexe et selon les catégories de corpulence mesurée. Schéma d'étude : Etude transversale (cycle triennal d'enquête en milieu scolaire) Participants : 6404 adolescents issus d'un échantillon aléatoire national à visée représentative des élèves scolarisés en classe de 3ème en 2003-2004 en France métropolitaine. Le poids et la taille ont été mesurés. Les préoccupations liées au poids corporel, les pratiques de contrôle du poids et les épisodes de compulsion alimentaire ont été recueillis par des questionnaires standardisés remplis par les adolescents. Près d'un tiers des adolescents ne percevaient pas leur poids corporel correctement (c'est à dire qu'ils se considéraient soit plus gros soit plus maigres qu'ils ne l'étaient). Cette perception erronée était significativement plus fréquente chez les filles que chez les garçons (42,2% vs 27,3%, p < 0,01). Parmi les adolescents en surpoids, ceux qui sous-estimaient leur poids déclaraient moins de préoccupations pondérales et de pratiques de contrôle de leur poids que ceux qui estimaient correctement leur poids. Cette association était également retrouvée parmi les adolescents les plus maigres, chez ceux qui surestimaient leur poids par rapport à ceux qui l'estimaient correctement. Parmi les adolescents de poids normal, ceux qui surestimaient leur poids étaient plus à risque de se dire préoccupés par leur poids (ORa = 8,66 [6,67 - 11,25]), de déclarer avoir entrepris un régime alimentaire (ORa = 4,81 [3,68 - 6,27]) et avoir présenté des épisodes de compulsion alimentaire (ORa = 2,36 [1,72-3,23]) par rapport à ceux qui percevaient correctement leur poids. Nos analyses soulignent l'importance de la prise en compte de la perception corporelle pour décrire les associations entre corpulence, préoccupations pondérales et comportements relatifs au poids chez les adolescents. (Traduction effectuée par la Cellule de Valorisation Editoriale - CeVE - de l'InVS)

Auteur : Deschamps V, Salanave B, Chan Chee C, Vernay M, Castetbon K
Pediatric obesity, 2015, vol. 10, n°. 1, p. 15-22