Analyse de quatre dispositifs participatifs mis en place dans le cadre d'études locales en santé-environnement

Publié le 1 Janvier 2016
Mis à jour le 5 juillet 2019

L'objectif de l'étude est d'analyser le fonctionnement de quatre dispositifs participatifs mis en place dans le cadre d'études sanitaires réalisées par la Direction santé environnement de Santé publique France (l'ancien site Kodak de Vincennes, le Comptoir des minéraux et des matières premières d'Aulnay-sous-Bois, l'école élémentaire des Bourdenières de Chenôve, le Centre de stockage de l'Aube à Soulaines). Elle vise à évaluer l'intérêt, la difficulté et les limites de l'implication des acteurs locaux dans la réponse aux sollicitations locales en santé environnement. Des entretiens semi-directifs ont été réalisés auprès de certains participants des comités de suivi de ces quatre études et une observation participante a été menée dans le comité de Soulaines. L'étude montre l'intérêt de ces espaces d'échanges. Ils permettent : l'expression d'attentes, de points de désaccords ou d'incompréhension, le questionnement des résultats obtenus, l'amélioration de la qualité des résultats scientifiques produits par l'intégration des savoirs locaux et parfois une meilleure acceptabilité des options de gestion. Les difficultés rencontrées concernent la perception des rôles attribués aux parties prenantes, des problèmes de communication durant la concertation ou au moment de la restitution de résultats ainsi que des désaccords persistants relatifs à certaines orientations de l'expertise. L'issue du processus n'est pas uniquement dépendant de la configuration des comités mais relève d'une combinaison de multiples facteurs. Enfin l'étude souligne qu'un meilleur cadrage du processus de concertation en amont, à travers un document contractuel, serait de nature à améliorer les échanges entre parties prenantes.

Auteur : Perrey C
Année de publication : 2016
Pages : 75 p.