Accouchement par césarienne et mortalité maternelle du postpartum, France, 1996-2000.

Publié le 12 December 2006
Mis à jour le 3 septembre 2019

Objectifs. Une augmentation continue du taux d'accouchements par césarienne est observée dans la plupart des pays depuis 20 ans. Cette évolution a suscité l'émergence d'un débat controversé sur les risques et les bénéfices associés à la césarienne. L'objectif de cette étude était d'estimer le risque de mort maternelle du postpartum lié directement à la césarienne. Méthode. Il s'agit d'une étude cas/témoins. Les cas ont été sélectionnés à partir des décès identifiés dans l'enquête confidentielle nationale sur les morts maternelles pour la période 1996-2000. Afin de limiter le biais d'indication, les décès dus à des pathologies présentes avant l'accouchement, les grossesses multiples, et les femmes hospitalisées pendant la grossesse ont été exclues, conduisant à un échantillon de 65 cas. L'échantillon de 10 244 témoins a été identifié à partir de l'Enquête nationale périnatale de 1998. Résultats. Après ajustement, l'accouchement par césarienne est associé à un risque de mort maternelle du postpartum multiplié par 3,5 par rapport à la voie basse (OR 3,52 [95 % IC 2.07;5,98]). Ce risque est significatif pour les césariennes réalisées avant ou au cours du travail. La césarienne est associée à un risque significativement augmenté de décès par complication de l'anesthésie, infection et thromboembolie. Conclusion. Encore maintenant, l'accouchement par césarienne est associé à un risque accru de mort maternelle du postpartum. Cet élément doit être pris en compte lors du choix de la voie d'accouchement chaque femme. La connaissance des causes impliquées dans cet excès de risque peut aider à la mise en oeuvre de stratégies de prévention lors des césariennes. (R.A.)

Auteur : Deneux Tharaux C, Carmona E, Bouvier Colle MH, Breart G
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2006, n°. 50, p. 400-2