Le tabagisme chez les jeunes de 15-30 ans.

Publié le 1 Mai 2013
Mis à jour le 9 septembre 2019

L'évolution de la prévalence tabagique depuis le début des années 1970 a montré que celle des hommes a nettement chuté, de presque 60% à environ un tiers ces dernières années, tandis que celle des femmes a connu une croissance jusqu'au début des années 1990 pour ensuite décroître jusqu'en 2005, avant d'afficher une remontée récente. Depuis la loi Veil de 1976 et plus encore depuis le début des années 1990 et la loi Évin, de nombreuses mesures législatives et réglementaires ont été mises en place pour renforcer la lutte contre le tabagisme, en particulier des jeunes : hausses des prix fortes et répétées entre janvier 2002 et janvier 2004, apposition de nouveaux avertissements sanitaires sur les paquets, interdiction des paquets de moins de vingt cigarettes ou encore interdiction totale de fumer dans les lieux à usage collectif dont les établissements scolaires, interdiction de vente aux moins de 16 ans depuis septembre 2004, puis aux moins de 18 ans en 2009 avec la loi "Hôpital, patients, santé et territoires" (HPST). Cette loi a également institué d'autres mesures visant spécifiquement les plus jeunes, telles que l'interdiction des cigarettes aromatisées (à la vanille, au chocolat...) dites "cigarettes bonbons", et l'interdiction de l'implantation des lieux de vente de tabac dans les zones "protégées" (c'est-à-dire autour d'édifices et d'établissements spécifiques, tels que les établissements scolaires, de santé ou de sport). Aujourd'hui la prévention du tabagisme chez les jeunes est d'autant plus déterminante que la précocité de l'expérimentation est désormais identifiée comme un facteur de risque important pour l'installation durable dans la consommation et la dépendance. Aussi, retarder l'âge de l'expérimentation apparaît comme un objectif majeur de santé publique, dont on retrouve l'expression dans le Plan cancer 2009-2013 avec la nécessité de "réduire l'attractivité du tabac". Mais devant une population se sentant volontiers invulnérable face aux risques sanitaires liés au tabagisme, l'autre grand enjeu de la lutte contre le tabagisme réside dans la prise de conscience des risques encourus. L'apparition tardive des premières conséquences sanitaires du tabagisme rend une partie des avertissements et des messages de prévention peu efficace auprès des jeunes, qui sont prompts à mettre à distance le risque de maladie chronique, ce qui incite à envisager des mesures spécifiques à leur égard.[extrait chapitre]

Auteur : GUIGNARD Romain, Beck Francois
Année de publication : 2013
Pages : 69-86
Format/Durée : 15,5 x 23,5 cm
Collection : Baromètres santé