La cigarette peut être considérée comme un anxiolytique sans ordonnance.

Publié le 1 Septembre 2009
Mis à jour le 9 septembre 2019

Sociologue du risque, Patrick Peretti-Watel a réalisé une série d'entretiens avec des gros fumeurs issus de populations défavorisées. Il souligne l'échec relatif de la prévention du tabagisme chez ces fumeurs, qui n'ont pas les mêmes représentations du risque et pour lesquels une démarche de prévention spécifique est nécessaire. Il formule des recommandations pour éviter la stigmatisation de ces fumeurs.

Auteur : Dangaix Denis, Peretti watel Patrick
La Santé de l'homme, 2009, n°. 403, p. 4-5