Évaluation du dispositif de prise en charge des substituts nicotiniques : impact sur les bénéficiaires de la CMU-C.

Publié le 1 Mars 2014
Mis à jour le 9 septembre 2019

L'Assurance Maladie prend en charge les substituts nicotiniques à hauteur de 50 euros par an et par personne. Les personnes bénéficiant de la Couverture maladie universelle complémentaire utilisent moins le dispositif malgré une exposition au tabagisme plus grande. Le niveau d'arrêt du tabac est plus faible dans les populations défavorisées. Dans tous les cas, les conseils d'un professionnel de santé, associés au traitement de sevrage, augmentent les probabilités de succès.

Auteur : Guionet M., Vincent I.
La Santé en action, 2014, n°. 427, p. 9-11