Efficacité à six mois de l'aide au sevrage de la ligne téléphonique Tabac Info Service (39 89).

Publié le 6 Octobre 2016
Mis à jour le 10 septembre 2019

Introduction : l'aide à l'arrêt du tabac par téléphone fait partie des stratégies considérées comme efficaces pour l'arrêt du tabac pour les fumeurs motivés. La ligne téléphonique Tabac info service (TIS, 39 89), créée en 1998, a connu des évolutions et son efficacité a été évaluée. Méthodes : depuis avril 2013, tous les appelants du 39 89 qui ont été en contact avec un tabacologue sont rappelés six mois plus tard. L'objectif principal est de mesurer le taux d'abstinence tabagique et les facteurs associés. Résultats : entre septembre 2012 et juillet 2014, 13 161 fumeurs ou fumeurs en tentative d'arrêt ayant appelé le 39 89 ont été accompagnés par un tabacologue de TIS. Les jeunes, les chômeurs et les ouvriers sont sous-représentés comparativement à la population des fumeurs français. Parmi ceux ayant accepté le principe d'être rappelés six mois plus tard, plus d'un sur cinq (21,9%) se déclaraient non-fumeurs depuis au moins sept jours au moment du rappel (les personnes injoignables ou les refus à six mois ont été considérés comme fumeurs). Le taux d'abstinence s'élevait à 32,4% parmi les fumeurs en tentative d'arrêt et à 19,3% parmi les autres fumeurs. Ce taux était moins élevé parmi les fumeurs les plus dépendants et augmentait avec le nombre d'entretiens de suivi réalisés par un tabacologue de la ligne. Enfin, plus des trois quarts des répondants à six mois déclaraient que TIS les avait aidés dans leur démarche d'arrêt. Discussion : les résultats, cohérents avec les données européennes et américaines, suggèrent que le 39 89 est efficace, notamment pour les fumeurs en tentative d'arrêt au moment de leur premier contact avec le service. Dans une optique de réduction des inégalités sociales de santé, ce service téléphonique quasiment gratuit pour ses bénéficiaires pourrait être promu de manière plus soutenue auprès des fumeurs en recherche d'emploi et des ouvriers, sous-représentés parmi les bénéficiaires actuels du 39 89.

Auteur : Pasquereau A, Smadja O, Andler R, Guignard R, Richard JB, Nguyen Thanh V
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2016, n°. 30-31, p. 548-56