La pratique sportive chez les adultes en France en 2017 et évolutions depuis 2000 : résultats du Baromètre de Santé publique France

Publié le 30 Octobre 2020
Mis à jour le 06 janvier 2021

Ce rapport s'intéresse à l'évolution récente de la nature et de la fréquence des pratiques sportives des adultes de 18 à 75 ans vivant en France métropolitaine, ainsi qu'aux motivations sous-tendant ces pratiques. Il s'intéresse également à l'identification des principaux déterminants socio-professionnels associés aux pratiques sportives en 2017. Les modules des baromètres de Santé publique France 2000 et 2017 portant sur la pratique sportive ont été exploités, respectivement sur des sous-échantillons nationaux représentatifs de 12 588 et 12 637 adultes âgés de 18 à 75 ans résidant en France métropolitaine. En 2017, 60% des adultes ont déclaré avoir pratiqué un sport au cours des 7 derniers jours, contre 37% en 2000. Ce pourcentage a été multiplié par 1,5 entre 2000 et 2017 (1,4 pour les hommes, et 1,6 pour les femmes ; données standardisées), reflet d'un développement important de la pratique sportive chez les femmes et chez les séniors. L'écart de pratique selon le sexe est le plus important chez les plus jeunes et s'amenuise pour disparaître avec l'avancée en âge. Le sexe ratio (hommes/femmes) standardisé chez les 18-25 ans s'est réduit entre 2000 et 2017, en passant de 1,4 à 1,2. La marche à pied représente la pratique la plus fréquemment citée, avec plus de 20% des hommes et plus de 30% des femmes ayant déclaré avoir pratiqué cette activité sportive en 2017. Cette proportion a plus que doublé entre 2000 et 2017 dans la population générale, reflet de l'augmentation de la pratique sportive, d'une pratique de la marche prépondérante chez les femmes et surtout chez les séniors, et sans doute aussi d'une meilleure reconnaissance de la marche de loisirs comme une activité sportive à part entière en 2017. Les principales motivations évoquées par plus de 65% des hommes et des femmes, en 2000 comme en 2017, sont le plaisir et la santé. Le niveau d'éducation, la situation financière perçue, et la catégorie socio-professionnelle sont trois variables associées à la pratique sportive en 2017, quel que soit le sexe. De plus, cette étude indique que la présence d'un enfant de moins de 5 ans réduit de 15% la pratique sportive chez les femmes en 2017.

Auteur : Galey Catherine, Verdot Charlotte, Salanave Benoît, Caruso Anthony, Pelé Tino, Lemonnier Fabienne, Richard Jean-Baptiste
Année de publication : 2020
Pages : 49 p.
Collection : Études et enquêtes