Une approche socio-écologique pour la promotion de l'activité physique et la réduction de la sédentarité des adolescents.

Publié le 1 Septembre 2016
Mis à jour le 9 septembre 2019

La pratique de l'activité physique dépend de l'individu et aussi très fortement de son environnement, familial, social, géographique. Chez l'adolescent en particulier, l'aspect attrayant de la pratique et la motivation sont des critères favorables majeurs. L'étude Intervention auprès des collégiens centrée sur l'activité physique et la sédentarité (Icaps), unique en France, démontre que l'on peut augmenter le niveau de pratique d'activité physique des adolescents, initiative mise en oeuvre dans les collèges.

Auteur : Nazare Julie-Anne
La Santé en action, 2016, n°. 437, p. 6-7