Publicités alimentaires télévisées à destination des enfants : opinions des parents sur leur impact et leur interdiction.

Publié le 3 Janvier 2016
Mis à jour le 5 juillet 2019

Introduction : L'exposition massive des enfants à des publicités pour des aliments à faible intérêt nutritionnel conjuguée à l'augmentation de l'obésité a conduit au soutien croissant de la réglementation de la publicité au niveau international. Les lobbies représentant l'industrie agroalimentaire, les publicitaires et les médias ont néanmoins empêché la réglementation dans de nombreux pays. Dans ce contexte, le soutien de la réglementation par la société civile, en particulier les parents, est fortement nécessaire. L'objectif de cette enquête est de décrire et d'analyser les facteurs associés à l'opinion des parents sur l'impact et l'interdiction des publicités alimentaires télévisées à destination des enfants. Méthode : Une enquête en ligne a été réalisée en2013 auprès de 2387 parents d'enfants âgés de 3 à 17 ans. Les associations entre l'opinion des parents sur la publicité alimentaire et leurs caractéristiques sociodémographiques ont été analysées par des régressions logistiques multivariées. Résultats : L'influence de la publicité alimentaire sur les préférences alimentaires de leurs enfants était perçue par 64,7% des parents, 68,8% ont déclaré être confrontés, au moins parfois, à des demandes d'achats d'aliments ou boissons vus à la télévision par leurs enfants, 43,5% être influencés par leurs enfants dans leurs achats alimentaires et 73,7% être favorables à une réglementation qui interdirait la publicité pour des boissons ou aliments trop gras, salés ou sucrés pendant les programmes télévisés à destination des enfants/adolescents. Cette dernière opinion était positivement associée à un statut socio-économique élevé et à la perception d'une influence importante de la publicité sur les préférences alimentaires des enfants. Conclusion : Le soutien par les parents d'une politique de réglementation de la publicité alimentaire télévisée à destination des enfants est particulièrement important en France, comparé aux États-Unis notamment. Ce résultat devrait peser sur les décisions politiques visant à réduire la pression du marketing alimentaire exercée sur les plus jeunes. [résumé auteur]

Auteur : ESCALON Hélène, Cogordan Chloé, Arwidson Pierre
Santé publique, 2016, vol. 28, n°. 1, p. 7-17