Activité physique : entre sport et sédentarité.

Publié le 1 Janvier 2007
Mis à jour le 9 septembre 2019

L'évolution des modes de vie a progressivement entraîné une modification des comportements des individus en matière d'activité physique, dont les conséquences sur leur état de santé peuvent être importantes. Les opportunités de pratiquer une activité physique ont été réduites du fait notamment de l'utilisation croissante de moyens de transport motorisés et des appareils ménagers électriques, de la diminution au travail de tâches manuelles demandant un effort physique et de l'apparition de nouveaux loisirs sédentaires. Or il est aujourd'hui établi que l'insuffisance d'activité physique, couplée à une alimentation déséquilibrée, est un déterminant majeur des principales maladies chroniques telles que les maladies cardio-vasculaires, le diabète de type 2, l'obésité, l'hypertension artérielle et certains types de cancer. Au niveau mondial, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) estime que l'inactivité physique provoque environ deux millions de décès dans le monde chaque année, et qu'elle est à l'origine de 10 à 16 % des cas de cancer du sein et du côlon, de diabète, et d'environ 22 % des cardiopathies ischémiques.[extrait introduction chapitre]

Auteur : Escalon Hélène, Vuillemin Anne, Erpelding Marie-Line, Oppert Jean-Michel
Année de publication : 2007
Pages : 241-266
Collection : Baromètres santé