Imprégnation de la population française par les composés perfluorés : Programme national de biosurveillance, Esteban 2014-2016

Publié le 3 Septembre 2019
Mis à jour le 10 septembre 2019

Les composés perfluorés (PFC) sont des substances chimiques synthétiques utilisées dans un grand nombre de produits industriels et de biens de consommation courants. Fortement répandus dans l'environnement, persistants, et bioaccumulables, certains PFC font partie de la catégorie des composés organiques persistants. L'exposition de la population est généralisée par la nourriture, l'eau potable, les produits de consommation, la poussière, le sol et l'air. Malgré la réglementation de leur utilisation pour certains, leur persistance dans l'environnement, leur présence ubiquitaire et leur toxicité suspectée (cancérogénicité, perturbateur endocrinien, immuno-toxicité, métabolisme lipidique ou de la thyroïde, ...) en font des substances à surveiller. En France, les études pour estimer les niveaux d'imprégnation de la population générale sont inexistantes. En 2011, au sein de la cohorte Elfe (Etude Longitudinale Française depuis l'Enfance), le volet périnatal du programme national de biosurveillance avait permis de fournir des premiers indicateurs de l'imprégnation des femmes enceintes par les PFC. Depuis, l'estimation de l'exposition de la population française aux composés perfluorés présents dans l'environnement a été réalisée dans Esteban. Cette estimation reposait sur le dosage dans le sérum de 17 composés perfluorés (PFC) notamment les PFOA, PFPA, PFNA, PFBA, PFDA, PFHxA, PFHpA, PFUnA, PFHpS, PFHxS, PFDS, PFBS, PFOS et PFOSA dans un souséchantillon de 249 enfants de 6 à 17 ans et de 744 adultes de 18 à 74 ans inclus dans l'étude entre avril 2014 et mars 2016. Les taux de quantification des composés perfluorés sont variables selon les substances, 7 étaient quantifiés à plus de 40 % chez les adultes et 6 chez les enfants. Le PFOA et le PFOS, les contributeurs les plus importants des niveaux d'imprégnation ont été quantifiés à 100 % aussi bien chez les enfants que chez les adultes. Concernant la recherche de déterminants, celle-ci n'a pu être effectuée que chez les adultes en raison du faible effectif de l'échantillon des enfants. Le choix a été fait de construire un modèle pour chacun des 6 PFC les plus quantifiés. Des différences de niveaux d'imprégnation ont été observées selon le sexe, l'âge, l'indice de masse corporelle, la consommation de poissons et des produits de la mer, de légumes, l'autoconsommation d'Tmufs et de lait, l'utilisation des produits ou matériaux pendant les travaux de loisirs ou de bricolage. Les résultats de l'étude transversale Esteban, une première en France, mettent en lumière la persistance des composés perfluorés dans l'environnement malgré les restrictions d'utilisation des PFC.

Auteur : Oleko Amivi, Balicco Alexis, Bidondo Marie-Laure, Fillol Clémence, Gane Jessica, Saoudi Abdessattar, Zeghnoun Abdelkrim
Année de publication : 2019
Pages : 59 p.
Collection : Santé environnement