Description du budget espace-temps et estimation de l'exposition de la population française dans son logement

Publié le 1 Octobre 2010
Mis à jour le 5 juillet 2019

La qualité de l'air que nous respirons à l'intérieur des logements est aujourd'hui reconnue comme un facteur déterminant dans l'accroissement de la fréquence de diverses pathologies chroniques et allergies respiratoires. Dans les pays industrialisés, la population passe une bonne partie de son temps dans les espaces intérieurs, tel que le logement. La quantification du temps passé dans le logement est donc une donnée importante pour l'estimation de l'exposition aux polluants intérieurs. Les études portant sur le budget espace-temps (BET) sont relativement peu nombreuses en France. Ce travail a pour objectifs d'estimer la distribution du temps passé à l'intérieur du logement de la population française et son exposition au monoxyde de carbone (CO), benzène et formaldéhyde en associant les concentrations de ces polluants avec les données sur le BET. Les données utilisées ont été collectées par l'Observatoire de la qualité de l'air intérieur entre octobre 2003 et décembre 2005. En moyenne sur la semaine, le temps passé quotidiennement à l'intérieur du logement est de 16 h 10 min. Ceci représente 67 % du temps journalier (71 % chez les femmes et 63 % chez les hommes). Globalement, l'exposition moyenne de la population au CO est faible. Elle est toujours plus élevée en hiver (moy.=0,5 ppm ; max.=7,5 ppm) qu'en été (moy.=0,2 ppm ; max.=3 ppm). L'exposition au formaldéhyde et au benzène dans la chambre est légèrement supérieure en été pour le formaldéhyde et inversement pour le benzène. Les données sur le BET constituent une source d'information utile pour améliorer l'estimation de l'exposition des populations aux polluants présents à l'intérieur du logement et dans les évaluations quantitatives du risque sanitaire. (R.A.)

Auteur : Zeghnoun A, Dor F
Année de publication : 2010
Pages : 37 p.