La consommation d'alcool en France en 2014.

Publié le 1 Avril 2015
Mis à jour le 9 septembre 2019

Les données du Baromètre santé permettent d'analyser l'évolution des comportements des Français vis-à-vis de l'alcool et de la représentation qu'ils s'en font. En 2014, les fréquences de consommation se révèlent stables relativement à 2010, excepté pour la consommation quotidienne d'alcool, qui décroît de 11 % à 10 %. Le nombre moyen de verres bus par semaine, stable, est estimé à 5,5. La distribution du nombre de verres consommés dans la population souligne que la moitié des quantités d'alcool sont absorbées par 8 % de la population. Dans l'ensemble de la population, 38 % des 15-75 ans ont déclaré au moins une alcoolisation ponctuelle importante (API) dans l'année, soit significativement plus qu'en 2010 (36 %). La part des personnes ayant connu une ivresse au cours de l'année est comme en 2010 de 19 %, mais les ivresses répétées (au moins 3 : 9 % en 2014 ; 8 % en 2010) et régulières (au moins 10 : 4 % en 2014 ; 3 % en 2010) sont en hausse, tout particulièrement parmi les femmes. Parmi les 18-25 ans, en près de dix ans, de 2005 à 2014, la proportion de personnes ayant connu une ivresse dans l'année est passée de 33 % à 46 %, et la part de celles en ayant connu au moins trois a presque doublé, passant de 15 % à 29 %. Les hausses observées entre 2010 et 2014 ne sont pas significatives parmi les jeunes hommes, alors qu'elles le demeurent parmi les jeunes femmes, en particulier les étudiantes : 28 % d'entre elles ont connu une API tous les mois (19 % en 2010 ; 8 % en 2005), 11 % ont été ivres au moins dix fois dans la dernière année (7 % en 2010 ; 2 % en 2005). [résumé auteur]

Auteur : Richard Jean-Baptiste, Palle Christophe, GUIGNARD Romain, NGUYEN-THANH Viêt, Beck François, Arwidson Pierre
Evolutions, 2015, n°. 32, p. 1-6