Dialogue entre médecin généraliste et patient : les consommations de tabac et d'alcool en question, du point de vue du patient

Publié le 6 Novembre 2020
Mis à jour le 02 mars 2021

Introduction : les médecins généralistes sont des acteurs clés pour le repérage et l'accompagnement des fumeurs et des consommateurs d'alcool dépassant les repères de consommation à moindre risque. En analysant les déclarations des patients, cet article vise à estimer la part de la population qui déclare avoir déjà discuté de tabac et d'alcool avec son médecin généraliste ainsi que les facteurs qui y sont associés. Méthode : l'analyse porte sur un échantillon de 6346 personnes, représentatif de la population résidant en France métropolitaine, issu des données du Baromètre de Santé publique France 2017, enquête aléatoire par téléphone. Résultats : parmi les personnes âgées de 18 à 75 ans ayant consulté un médecin généraliste au cours des 12 derniers mois (82,5 %), 36,7 % déclaraient que le sujet du tabac avait déjà été discuté en consultation et 16,8 % celui de l'alcool. Pour les deux substances, être un homme, être fumeur ou consommateur d'alcool au-dessus des repères et avoir une maladie chronique, étaient indépendamment associés au fait d'être interrogé par son médecin généraliste mais aussi associé à une prise d'initiative plus fréquente par les patients. Environ 87 % des 18-75 ans jugeaient normal que leur médecin généraliste leur pose des questions sur l'alcool, plus souvent les hommes et les personnes ayant des revenus élevés. Discussion : les consommations de tabac et surtout d'alcool sont encore peu abordées en consultation selon les patients, alors qu'une part importante de la population jugerait cela normal. Ces résultats montrent qu'il est encore nécessaire de renforcer le repérage systématique des consommateurs par les médecins généralistes.

Auteur : Cogordan C, Quatremère G, Andler R, Guignard R, Richard JB, Nguyen-Thanh V
Revue d'Épidémiologie et de Santé Publique, 2020, vol. 68, n°. 6, p. 319-326